On s’intéresse souvent à l’allure générale sans pour autant porter de l’attention à des particularités qui peuvent être parfois une cause directe de malaise physique et psychologique.

Concernant la chirurgie esthétique du visage, il est très important de penser aux rides, soit pour les éliminer ou même pour les éviter. Le front est la partie la plus attaquée par les rides puisqu’il représente une peau épaisse qui a une bonne résistance à la pesanteur. Donc, il est très sensible au relâchement, accompagné dans certains cas d’un excès cutané très marquant.

Le lifting frontal : Enjeux de l’intervention :

Les muscles du front peuvent être classifiés selon quatre principaux types, à savoir ceux frontaux responsables des rides horizontales, ceux orbiculaires responsables des rides de la patte d’oie, ceux corrugateurs qui engendrent les rides de lion verticales et enfin, les muscles procerus qui se trouve à la racine du nez.

Pour traiter les imperfections apparues suite à une anomalie de l’un de ces muscles, il faut bien passer par une intervention esthétique correctrice pour traiter les rides, retirer l’excèdent de la peau et abaisser dans certains cas les sourcils.

Le lifting frontal : Les objectifs :

Le lifting frontal s’avère une solution très répandue et utilisée par plusieurs chirurgiens plasticiens afin de régler les problèmes apparus sur le front.

Le lifting frontal permet de repositionner les sourcils, d’éliminer toutes les rides horizontales, verticales ou encore de patte d’oie qui se situent sur le front.

Ce type de lifting aura pour principal objectif de corriger les altérations de la partie haute du visage et d’éliminer tout signe de fatigue apparu à cause des rides.

Le lifting frontal : à propos du déroulement de la chirurgie :

Cette intervention esthétique se fut un peu délicate et réalisée par technique endoscopique. Le chirurgien plasticien use d’une caméra qu’il introduit par incision au niveau du front.

Quant aux cicatrices, le lifting frontal endoscopique, d’une façon particulière, engendre des cicatrices d’une mesure qui ne dépasse pas  1 centimètre au niveau du front et qui seront par la suite dissimulées par les cheveux.

Le lifting  frontal se fait soit, sous anesthésie locale approfondie ou une anesthésie générale classique.  L’hospitalisation pourrait être ambulatoire sauf pour certains cas qui nécessitent de rester à l’hôpital pour quelques jours pour le suivi.

Le lifting frontal : le postopératoire :

Concernant les suivis postopératoires, il est préférable que le patient se repose au maximum et évite tout mouvement violent. Son pansement sera ensuite enlevé au bout de 3 jours et les stigmates du lifting  frontal commencent à s’atténuer petit à petit pendant les 15 premiers jours.

Trois à six mois seront largement suffisant pour apprécier le résultat définitif du lifting frontal. Cette technique simple permettra ainsi d’embellir le front, de lui donner un effet de rajeunissement et éliminera l’aspect fatigué du visage.  Les résultats sont en règles générales jugés durables et très satisfaisants.